COUPE DU MONDE DE DESCENTE MANCHE 2 : LEOGANG, AUTRICHE

DOWNHILL WORLD CUP ROUND 2: LEOGANG, AUSTRIA
Mots: Mike Rose
Photos: Nathan Hughes (sauf indication contraire)

La deuxième manche de la Coupe du monde de descente de cette année a visité la perfection alpine autrichienne de Leogang. Avec des courses consécutives, l'équipe INTENSE Factory Racing (IFR) a à peine eu le temps de manger son premier Wiener Schnitzel avant de revenir à nouveau et de marcher sur la piste.

Photo : Seb Schieck

Mais revenons un peu en arrière. Le pilote de l'équipe IFR et "spécialiste de l'enduro" Seth Sherlock (ci-dessus) avait déjà couru les trois premières manches de la nouvelle série EDR (anciennement l'EWS). Jusqu'à présent, juin avait été chargé, cela ressemblait à ceci : EDR Finale, suivi de DH1 en lenzerheide et maintenant DH2 à Leogang. Trois week-ends de voyages et de courses solides, mais pour rendre les choses un peu plus folles, Seth a décidé qu'il essaierait de courir à la fois l'EDR et la Coupe du monde de descente dans la même semaine. Autant que je sache, personne d'autre ne faisait ça !

Photo : Seb Schieck

Leogang était la première fois que nous voyions les quatre disciplines VTT ensemble lors d'une même épreuve de Coupe du monde (DH, Enduro, XC et XC courte piste). Le calendrier n'a pas été conçu pour qu'un pilote puisse courir plus d'une discipline, mais d'une manière ou d'une autre, Seth et l'équipe l'ont fait fonctionner, mais c'était ridiculement serré. Une énorme journée sur le vélo jeudi en course EDR (ci-dessus), suivie d'un entraînement et d'une qualification DH vendredi (ci-dessous). Quelque chose devait céder… et il s'est avéré que c'était le poignet de Seth !


Vendredi matin, Seth avait ceci à dire : "De bons moments lors de la Coupe du Monde d'Enduro de Leogang hier ! Honnêtement, ce fut une bataille difficile avec la blessure au poignet, mais la journée a quand même été amusante. P32 au général, mon meilleur résultat élite à ce jour ! Content de la progression et vraiment content de quelques top 20 d'étape, il suffit d'accélérer le rythme sur les trucs de l'euro janky et je serai dans le coup.


Quelques heures plus tard et l'histoire était un peu différente, «Mise à jour sur les blessures… j'ai fait quelques essais pour la descente aujourd'hui, je voulais vraiment essayer de faire à la fois l'enduro et la descente à ce tour, mais mon poignet se sentait trop merdique pour rouler alors j'ai décidé que je ferais mieux d'aller chercher un autre X-ray . Eh bien, la radiographie est revenue et bien sûr, je cours avec un scaphoïde cassé depuis mon accident à Port Angeles il y a un mois ! Dommage à coup sûr.


Avec le chef d'équipe Aaron Gwin blessé et Seth se retirant des pré-qualifications, il n'y a plus que Dak Norton et Joe Breeden sous le drapeau IFR. Il ne fait aucun doute que la course de temps de Joe pour l'IFR n'a pas été facile. Nous savons qu'il est un pilote super talentueux, mais les blessures et la malchance de base l'ont retenu. Leogang était une tout autre histoire. Sous la pluie intermittente des qualifications de vendredi, il est descendu en toute sécurité en 32nd position, bien en deçà du seuil des 60 coureurs.


Lors des demi-finales de samedi, le peloton a de nouveau été réduit, cette fois à 30 coureurs. Le temps de Joe de 3:09.732 lui a suffi pour se qualifier pour l'événement principal en 30th position, et surtout, obtenir des points très précieux pour le classement général.


Pendant que tout cela se passait, Dak se dirigeait également calmement vers l'événement principal. Il s'est fait surprendre par la pluie et les conditions de piste difficiles lors des qualifications, tombant en 57th position. Il était protégé en demi-finale, donc peu importait où il terminait en qualifications. Seizième en demi-finale (et le temps le plus rapide à travers le piège à vitesse) l'a mis en toute sécurité dans la finale. L'équipe IFR était donc en bonne position, les deux coureurs et une exposition télévisée aux heures de grande écoute en route.


Regarder Joe descendre la colline en tant que premier coureur de la finale était un spectacle formidable. En franchissant la ligne, il semblait un peu déçu de son temps, il savait qu'il était plus lent que le run semi-victorieux de Finn Iles. Mon sentiment était qu'il voulait juste descendre la colline en un seul morceau, franchir la ligne et marquer des points. En réalité (et tant qu'il ne se blesse pas), il n'a rien à perdre, sachant qu'il finira dans le top 30 coûte que coûte.

"Une autre excellente semaine de construction, ravie des progrès et heureuse de mettre cela dans mes résultats." Joe Breden


Je ne peux que spéculer sur la course de Dak, mais en regardant les deux premières divisions, il était en baisse en 17th, et cela sera toujours difficile à récupérer. Le plus rapide à travers le piège à vitesse (encore), il a reculé un peu pour terminer en 14th position, à 3.122 secondes du temps gagnant. Des points solides pour aller vers le classement général pour Dak, mais je ne pense pas qu'il aimera le fait qu'il soit en dehors du top 10. Dak se fixe des normes élevées et nous savons qu'il en voudra plus.


Dak occupe désormais la douzième place du classement général, ce qui signifie une fois de plus qu'il est protégé jusqu'aux demi-finales lors de la prochaine manche à Val di Sole dans moins de deux semaines (1er juilletst). Joe sera content de ses progrès, et il siège maintenant dans 40th. Et bien sûr un grand bravo aux deux héros locaux autrichiens, Vali Holl et Andi Kolb, qui ont remporté les victoires à domicile, avec toute la pression que cela peut entraîner. Jusqu'à la prochaine fois.