LE TEMPS DE SA VIE : HORS-SAISON AVEC SETH SHERLOCK

Paroles de Mike Rose
Photos de Seb Schieck

Avec l'intersaison qui bat son plein, nous avons pensé que ce serait une bonne idée de rattraperLes pilotes de l'équipe INTENSE Factory Racing (IFR) pour jeter un coup d'œil sur la saison 2022 et un bref aperçu de 2023. Nous avons commencé avec Dak Norton, mais tson temps autour d'elle est le tour du jeune pistolet Seth Sherlock.


Je pense qu'il est prudent de dire que Seth en matière de vélo a probablement eu la meilleure année de sa vie. Parcourant le monde en participant à la série de coupes du monde de descente et aux séries mondiales d'enduro, il a pleinement vécu sa vie. à his premier SAP Seth allait seulement "essayer", en se concentrant initialement au début de l'année sur la série de Coupe du monde de descente. Mais au fur et à mesure que les résultats commençaient à arriver, il s'est mis à l'aise sur le podium. Ce qui a commencé comme un peu 'agitation latérale' veillentuellement est devenu son objectif principal. Courant dans la catégorie des moins de 21 ans, le format semblait lui convenir.


Pouvez-vous résumer votre saison 2022 en trois mots ?
Mémorable, amusant et long !


Qu'en est-il des moments forts de votre saison ?
Le premier serait mon podium au Tweed Valley EWS (ci-dessus). Je ne savais pas comment mon rythme allait s'accumuler à l'EWS ou si je l'apprécierais, donc ce fut une agréable surprise de voir que mon rythme était bon et que l'enduro est une tonne de plaisir. Deuxièmement, en terminant 31e au Coupe du monde de Leogang. Ce n'était en aucun cas un résultat fou, mais c'était génial d'obtenir mon meilleur résultat en carrière en Coupe du monde de DH, en particulier sur une piste avec laquelle j'ai normalement du mal. Enfin, ma victoire au SAP de Whistler était probablement le point culminant de toute la saison. Gagner dans la ville où j'ai plus ou moins grandi, avec tous mes amis autour, a été une expérience tellement cool.


Quel a été votre morceau préféré de l'année ?
Probablement Val di Sole pour la descente - cette piste est si sacrément noueuse et implacable, il n'y a vraiment rien d'autre comme ça. Pour edur Pain de Sucre (deove) était mon préféré à coup sûr. Nous avons essentiellement parcouru cinq pistes de descente différentes - chaque étape était difficile avec presque aucun pédalage, qu'est-ce qu'il ne faut pas aimer ?


Y a-t-il eu des courses, des coureurs ou des courses remarquables qui vous ont impressionné ?
Les championnats du monde aux Gets ont été la course de vélo la plus folle que j'aie jamais vue et m'ont vraiment enthousiasmé pour l'avenir de notre sport. La course d'Aaron à Andorre (ci-dessus) était extrêmement impressionnante, tout comme celle de Dak à Val di Sole. Je dois aussi saluer le podium de Ronan Dunne à Snowshoe, c'était cool à voir.


Et qu'en est-il des points forts en dehors du vélo ?
Le déménagement de ma famille et moi sur l'île de Vancouver a été formidable. Il fait bon vivre dans un endroit qui convient parfaitement à notre style de vie.


Et les points bas de ta saison ?
Obtenir le drapeau rouge à Val di Sole a piqué. Visser l'EWS Loudenvielle (ci-dessus) a également été nul. Je suis toujours satisfait de ce résultat, mais j'ai rendu cette course bien plus difficile que nécessaire. Il y en a un peu plus. Croyez-moi, ce n'était pas une saison parfaite.


Que vous réserve l'intersaison ?
Jusqu'à présent, j'ai fait pas mal de VTT et de motos hors route. J'ai récemment participé à une course de moto hors route Hard Enduro, ce qui a été une expérience formidable. J'ai aussi fait beaucoup de travail sur ma voiture, acheté un camion et travaillé pour déménager complètement dans la nouvelle propriété. Il a été occupé. J'ai plein d'autres projets en vue, donc ceux-ci, combinés à l'entraînement, devraient m'occuper pour l'hiver.


Alors, quels sont vos plans en termes de course pour 2023 ? Allez-vous mélanger DH et Enduro ?
J'aimerais mélanger les deux, probablement faire toute la saison EWS et faire de la descente chaque fois qu'ils ne sont pas en conflit. J'aimerais donner à l'EWS un effort solide avec une formation dédiée à l'enduro. Je me suis entraîné spécifiquement pour la descente cette année et je pense que j'ai plus de potentiel que ce que j'ai montré en enduro avec un peu plus de travail cardio cette saison morte. La saison de DH qui commence un peu plus tard est agréable. Je pourrai courir les deux premiers enduros, puis avoir du temps libre pour vraiment me préparer pour la première Coupe du monde. J'espère que je pourrai également intégrer certaines courses locales dans le temps qui les sépare.


Quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise cette année ?
Le travail acharné finit par porter ses fruits, il vous suffit de continuer à traverser les bas.


Des messages ou des conseils pour vos coéquipiers ?
Arrêtez-vous sur l'île de Vancouver pour des tours Prevost!