OSCAR HÄRNSTRÖM & THE RED BULL HARDLINE

Mots: Mike Rose
Photos : Nathan Hughes

La Red Bull Hardline est probablement la course de descente la plus noueuse, la plus effrayante et la plus folle au monde ! Situé dans la nature sauvage de l'ouest du Pays de Galles (Royaume-Uni), Hardline est le fruit de l'ancien coureur de Coupe du monde de descente Dan Atherton. Maintenant dans sa septième année, Hardline devient un peu plus grand et un peu plus rapide chaque année, car les vélos et les carrosseries doivent se pousser de plus en plus loin dans la poursuite de la victoire. Il est sûr de dire qu'il met la crainte de Dieu dans de nombreux coureurs. Il s'agit souvent de descendre en un seul morceau, peu importe ce que dit l'horloge ?!



Les sauts, les chutes et les écarts sont tous sous stéroïdes. L'homme et la nature semblent travailler en harmonie ! La montagne elle-même est escarpée, exposée au sommet, puis boisée plus bas. C'est un mélange de roches anciennes, de dalles et de rochers, de « booters » en bois, en métal et en terre, d'arbres et de racines, de bermes massives, avec des coureurs finalement crachés à travers la ligne d'arrivée dans le calme « herbe verte et verte de la maison » .


Le coureur de l'équipe INTENSE Oscar Härnström a eu la chance d'assister à quatre courses Hardline au fil des ans. C'est un événement qui convient à son style 'freeracer'. Nous avons attrapé quelques mots avec lui après l'événement pour rattraper ce qui s'est passé.


Vous avez déjà participé à l'événement, mais quelles ont été vos premières impressions cette fois-ci ?
C'était ma quatrième Hardline, et le nouveau drop m'a fait trembler, moi et tous les autres riders ! De plus, la version plus grande de l'écart de route m'a rendu un peu «malade»! Je ne suis pas un grand fan des fonctionnalités de chute en bois et cette fois, c'était vraiment gros.

Pour quelqu'un qui n'est jamais allé à Hardline ou qui ne l'a jamais vu au cinéma, comment le décririez-vous ?
Des sections de descente techniques super noueuses avec des chutes massives et des sauts entre les deux. Tout cela fait de Hardline l'un des événements VTT les plus uniques au monde.


C'est un peu ponctuel mais est-ce le genre d'événement que vous aimez ?
Malheureusement, c'est correct… parce que j'aime ce type de pilotage et j'aimerais qu'il y ait plus d'événements ou de courses comme ça, ou pourquoi pas une série Hardline !?

Avez-vous une section ou une fonctionnalité préférée sur la piste ?
Le temps sec de cette année et la « fête de la poussière » ont rendu le nouveau drop et la section de bois ouvert juste après qu'il soit vraiment cool de rouler. J'ai vraiment apprécié cette section.


Et une que tu n'aimes vraiment pas ?
C'est probablement l'écart de la route en bois. C'est la chose la plus facile à conduire mais tellement effrayante en même temps.

Cette année c'était sec, ça a dû faire une grosse différence ?
Je l'ai adoré, il a fait ressortir le meilleur de Hardline et des montagnes galloises.


Pouvez-vous parler un peu de la configuration du vélo. Vous étiez sur le M29, qu'avez-vous eu à faire de différent pour cet événement ?
Normalement, je travaille très fort sur mes paramètres de bike park/jump, alors j'ai essayé de faire la même chose, mais il était impossible de parcourir les sections les plus «descentes» au milieu de la piste avec une suspension dure. J'ai donc dû l'adoucir un peu. Fourche, chambre principale 135 psi, deuxième chambre 240 psi. Amortisseur arrière, 320psi. Pneus avant 2.00 bar arrière 2.40 bar. Donc encore assez dur ha ha !

Il y avait trop de vent samedi pour les qualifications, cela vous a-t-il affecté ?
Juste dans le bon sens. J'étais le premier coureur à descendre parce que j'avais choisi le maillot n°1 donc je n'avais pas vraiment envie de descendre dans autant de vent. Bravo à l'équipe Red Bull qui prend la bonne décision d'annuler la qualification.



Alors comment s'est déroulée ta course ?
Je suis super content de la façon dont s'est déroulée toute la semaine et de mon pilotage, je suis juste un peu déçu par la petite chute, mais dans l'ensemble je suis super content.

Vous aviez l'air vraiment bien jusque-là ? Était-ce juste une simple erreur stupide ?
C'était un peu difficile de parcourir cette section rapidement quand c'était aussi poussiéreux et que les rochers se déplaçaient.


Avez-vous une idée de l'endroit où vous auriez fini sans ce crash ?
Je n'ai pas vérifié combien de temps j'ai perdu mais je sais que j'étais sur un bon, j'ai aussi eu une erreur près du sommet que la caméra n'a pas captée. La prochaine fois.

Et l'année prochaine, reviendrez-vous ?
Bien sûr, et j'espère faire d'autres événements comme celui-ci.


Un dernier mot?
Merci à toute l'équipe de Red Bull UK et aux Athertons pour avoir organisé le meilleur événement.