COUPE DU MONDE DE DESCENTE 2022 MANCHE 1, LOURDES, FRANCE

Mots: Mike Rose
Photos : Nathan Hughes

Chez INTENSE, il n'y a pas de sport comme la course de descente…. nous le vivons et le respirons. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que nous avons accueilli l'ouverture de la saison de course de la Coupe du monde 2022 à Lourdes (France) le week-end dernier. Avec de nouveaux pilotes d'équipe et un tout nouveau vélo (le prototype M279 HP1), l'attente était grande.


Lourdes n'est pas un endroit pour les timides. Environ trois minutes de racines et de rochers implacables, de gouttes et de trous. Comme pour toutes les pistes de la Coupe du monde, Lourdes est un véritable test pour le vélo et le corps, et en tant que première Coupe du monde de la saison, c'était une expérience « au plus profond » pour tout le monde. Il n'y a pas vraiment de répit, et avec très peu de pédalage, il convient aux cyclistes techniquement doués qui sont prêts à simplement LAISSER ALLER ! Heureusement, la météo était bonne et la piste est restée sèche. Une bénédiction assurément.


Après de longues files d'attente le premier jour des essais, l'équipe INTENSE Factory Racing (IFR) composée d'Aaron Gwin, Joe Breeden, Dak Norton et Seth Sherlock était prête pour les qualifications samedi. Les quatre pilotes étaient sur le nouveau M279 HP1, un vélo qu'ils n'avaient que depuis quelques semaines, et dans le cas de Joe seulement quelques jours. Tout le monde le savait, mais cela allait être un test brut. Avoir un nouveau vélo à piloter quelques jours avant une Coupe du monde n'est pas la meilleure situation, mais les accessoires de l'équipe, ils ont fait leur truc et se sont mis à l'œuvre.


Aaron connaît bien la piste de Lourdes, y ayant gagné deux fois auparavant, mais comme il a raté une grande partie de la saison 2021, cela signifiait qu'il n'était pas un pilote protégé et qu'il devrait se qualifier dans le top 60 pour se qualifier. les finales. Mais lors de la première séance d'essais le jour des qualifications, il a pris un énorme chelem.


«Ce matin allait vraiment bien jusqu'à ce que je me sois complètement corsé sur cette dalle rocheuse. Reconnaissant de s'éloigner de celui-ci indemne, juste endolori. A traversé les qualifications avec une course sûre également. Je ne vais pas mentir, j'étais un peu nerveux, je n'ai pas eu à me qualifier depuis longtemps. Ha ha.
Aaron.


Aaron qualifié en 35th avec Dak dans un solide et très respectable 13th. Malheureusement pour Joe, il n'était tout simplement pas dans le rythme, roulant en dessous du niveau auquel il sait qu'il peut être. Il ne voudra pas trouver d'excuses, mais avec si peu de temps sur la nouvelle moto, ce n'est vraiment pas une surprise. Il y a beaucoup plus à venir de Joe.

 
Frustration et déception pour Seth. Il était sur une belle course, mais en vue de l'arrivée (100m), il a frappé la nouvelle section SX whoops et sa main gauche vient de sortir des barres. Un gros crash et sa chance de qualification était terminée. La vraie frustration était qu'à la quatrième et dernière division, il était assis en 49th position, facilement à l'intérieur de l'heure limite. C'était dur.


Le jour de la course est arrivé et l'endroit était juste NUTS! Les supporters français passionnés font le show. Il sentait que c'était écrit dans les étoiles qu'un Français allait gagner… ça devait l'être.


Aaron a eu une course propre et terminerait en 33rd, "Ce n'est pas le résultat que je suis venu chercher ici, mais après la chute d'hier, j'étais content de continuer à m'aligner et d'avoir plus de temps au compteur. Au plaisir de travailler dur ces prochains mois avant le deuxième tour.


Lorsque Dak est descendu sur la piste et dans l'arène d'arrivée, l'horloge est passée au vert et tout était souriant. Une performance super solide qui finira par le laisser en 11th position et à moins de trois secondes d'une place dans le top 5 du podium. Il occupe désormais la treizième position au général, ce qui signifie qu'il sera un coureur protégé lors de la deuxième manche à Fort William.


Il y a maintenant un écart de huit semaines dans les courses de la Coupe du monde. Non seulement cela donnera à l'équipe le temps de se soigner et de s'entraîner, mais aussi de mieux connaître le nouveau vélo M279 HP1 et de continuer à fournir des commentaires pour aider à son développement. Plus de temps sur les vélos pour les pilotes et les ingénieurs est vital pour ce projet.


La première Coupe du monde était en effet un spectacle, et une belle vitrine pour le sport que nous aimons. Félicitations à tous ceux qui sont sur le podium, mais surtout Camille Balanche et Amaury Pierron, et en Juniors Gracey Hemstreet et Jackson Goldstone (dont le temps doit inquiéter un peu le plateau Pro !). Un grand merci et un grand respect à toutes les personnes impliquées dans le programme IFR cette année - des coureurs, mécaniciens, TM, jusqu'à Jeff et son équipe d'ingénieurs et de concepteurs en Californie.

La deuxième manche de la Coupe du monde se déroule à Fort William (Écosse) les 2 et 21 mai.